REX + Replay : "Inspirations pour un monde qui change"

Pour faire suite au webinaire organisé par les startups de La French Tech Saint-Brieuc Bay le mardi 26 mai 2020, nous avons compilé quelques réponses aux questions qui ont été posées aux 6 startups présentes.


Vous pouvez également retrouver le replay de ce webinaire à partir du lien suivant : https://youtu.be/2hR3xA7aWL8

Quel impact le COVID-19 a-t-il eu sur l’activité de Target First, société dirigée par Erwan Minier ?

La crise sanitaire a généré deux nouveaux clients qui souhaitaient pouvoir répondre à leurs internautes dans de meilleurs délais : « la solution chat permet de traiter non plus un internaute à la fois mais trois à quatre ». Ce gain de temps a permis à ces clients d’optimiser leurs ressources et ou les réattribuer à d’autres services très demandés (logistique par exemple).


Les perspectives pour Target First ? « La relation client de demain ne passera pas forcément par le site Internet ». Les consommateurs veulent des réponses rapides à leurs questions, l’avenir du monde de la relation client pourra s’appuyer encore plus sur des canaux de communication off-line tels que WhatsApp, le SMS, le chatbot. Et cela, 24h/24 et 7j/7.

Comment BookingShake perçoit la sortie de la crise pour l’activité événementielle ?

Pendant cette crise, Clémence Férault et Reda Benatya ont proposé, sur leur blog, à leurs clients et à l’ensemble des CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants) un agenda des webinaires et liens de replay sur des sujets ayant attrait à leurs activités : assurance, hygiène, trésorerie…


Ils ont également créé une communauté : un espace personnel où les personnes d’un même secteur d’activité peuvent échanger. Leur nouveau site Internet « Food Tech box » référence tous les outils Food Tech pour les professionnels, ce qui leur permet un gain de temps pour choisir les bons outils.


Et pour l’après ? « Les clients sont à la recherche d’expériences uniques, les événements devront être à la hauteur de ce qu’ils attendent après cette période d’isolement. Les établissements et les acteurs de l’événementiel ne pourront plus se permettre de perdre du temps dans des activités chronophages afin de pouvoir gagner du temps dans la création de lien avec ses clients et le démarchage. »

En quoi MonAchatLocal répond-il à une nouvelle demande des consommateurs ?

La crise a accéléré le lancement de la plateforme avec pour objectif de « répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ! ». Les contraintes liées au confinement pour faire ses courses, avec notamment la non tenue des marchés de plus 15 vendeurs, ont permis d’accélérer le développement de l’outil. Le 2 mai la plateforme a été lancée avec deux systèmes : drive et Click&Collect, avec le soutien des citoyens et des partenaires. Demain de nouveaux services pourront être proposés : le « fastshopping » pour éviter l’attente par exemple pour faire gagner du temps aux clients ainsi que des services logistiques pour faire gagner du temps aux commerçants. « Le consommateur n’achète plus comme avant, il veut manger sain dans le respect de l’environnement et de manière plus locale : locavore ! ». MonAchatLocal répond à ces nouvelles attentes.

Live-Out permet aux séniors de s’évader, quel intérêt pendant cette période ?

Le 15 mars, date de début du confinement, a été un tournant pour la startup dont les rendez-vous commerciaux ont été annulés, les approvisionnements (provenant d’Asie pour la plupart) étaient incertains et l’hygiène posait question du fait du masque qui vient sur le visage des usagers. Mais, l’usage a été rapidement adapté car les personnes âgées confinés dans leurs chambres avaient davantage besoin d’évasion, pour un bénéfice encore plus fort !


Il a fallu « redéployer une certaine agilité » au niveau de la conception : un outil plus léger, plus maniable, une nouvelle offre qui peut cibler de nouveaux marchés comme le domicile. Mais, c’est quoi le monde de demain ? Les gens ont plus de temps et ils communiquent mieux, ils s’ouvrent beaucoup plus facilement. « On va passer du réseau social superficiel au réseau sociable où les gens se parlent davantage, parfois par écrans interposés. ».

Immersion Tools : les outils immersifs de plus en plus utilisés ?

Le produit Easybox360 est une plateforme qui permet de gérer les contenus, transférer sur les outils (masques). Habituellement, ils sont utilisés pour faire des visites virtuelles de sites industriels, de château… afin de multiplier les flux de visites : faire des animations à plusieurs endroits.

Pendant le COVID-19, à quoi peuvent servir ces outils ? Par exemple, le parc national de Port-Cros s’est rapproché d’Immersion Tools. L’île n’étant plus accessible aux visiteurs il a fallu trouver de nouvelles façons de communiquer.


Et demain ? Les tendances au virtuel sont renforcées par la jeune génération qui joue sur Fortnite et l’arrivée de Facebook Horizon en 2021 nous confortent dans le fait que les usages changent. L’utilisation des outils numériques pour le partage d’informations et la communication a fortement évolué ces dernières semaines et nous allons tous apprendre à vivre avec tous ces outils.


Proximité, réduction de l’empreinte carbone, comment l’offre de Coclicaux répond aux nouvelles tendances dans un secteur très touché par la crise ?

La toute jeune startup de Nicolas Bonnet, Coclicaux, a été lancée pendant le confinement, cette plateforme web a pour but de faciliter la logistique d'approvisionnement local vers les sites de restauration et permettre d'optimiser et de développer l’activité des professionnels de l’alimentation tout en maîtrisant l'empreinte environnementale.


La communication sur le lancement de la plateforme a dû être revue entièrement. Un retour d’expérience ? L’importance des réseaux sociaux : « un moyen plus rapide que l’e-mail » ! Une nouveauté : l’intérêt des professionnels du transport pour la plateforme : ils proposent aujourd’hui des transports réguliers. Et demain ? Les consommateurs veulent savoir d’où proviennent ce qu’ils mangent d’où l’intérêt pour les professionnels de la restauration de bien connaître leurs fournisseurs et producteurs locaux. Et, prise de conscience écologique : éviter la multiplication des livraisons et des transports pour limiter l’empreinte carbone et le nombre de livraisons et ainsi les points de contact dans les restaurants : intérêt sanitaire.

Ces startups, que font-elles ?

  • L'activité principale de Target First est de fournir aux sites Internet une solution unifiée de relation client intelligente et multicanale, de type chat et chatbot afin d'apporter une assistance appropriée aux internautes.

  • BookingShake est un logiciel qui permet aux lieux de réception de centraliser toutes leurs demandes d’événements pour un gain de temps et une amélioration de la relation client. Un enjeu majeur pour l’avenir !

  • MonAchatLocal est une plateforme généraliste de e-commerce, lancée par Hassan Dabchy et réservée aux commerçants, producteurs, artisans et prestataires de services indépendants situés dans l’agglomération de Saint-Brieuc dans un premier temps. « Le consommateur peut y trouver tout ce dont il a besoin de façon simple et rapide. L’objectif est de capter le trafic qui est perdu dans les centres villes et accompagner les commerçants indépendants dans leur processus de digitalisation. »

  • Avec Live-Out, Vincent Gérard a lancé un outil de réalité virtuelle qui permet aux résidents d’Ehpad de s’évader, en stimulant leurs sens, ils s’ouvrent et renouent le dialogue avec les autres résidents et le personnel soignant. Les résidences pour séniors constituent « un secteur qui a besoin d’innovation, d’être perçu autrement » afin d’attirer les jeunes pour y travailler. « Si on ne renvoie pas une bonne image sur ce secteur, on aura un problème sociétal majeur ! ».

  • Immersion Tools : spécialiste des outils immersifs (réalité virtuelle, réalité augmentée), la société de Philippe Carrez permet de simplifier, vulgariser, effacer la technicité et libérer des contraintes !

  • Coclicaux a pour vocation de favoriser la logistique pour améliorer la consommation de produits locaux : réelle demande des professionnels de la restauration et des collectivités et faire connaître les producteurs auprès des professionnels de la restauration.

Prochain événement : la première convention d’affaires de La French Tech Saint-Brieuc Bay aura lieu en version connectée le mercredi 8 juillet. Un événement qui permettra à des startups de rencontrer de futurs partenaires.

Suivez l’actualité de la French Tech Saint-Brieuc Bay sur son site Internet www.lafrenchtech-saintbrieucbay.fr ou sur ses réseaux LinkedIn (frenchtech-saint-brieuc-bay), Facebook (LaFrenchTechSaintBrieucBay), Twitter (@FrenchTechSBBay).

Une question ? Vous ne trouvez pas la réponse ?

Contactez-nous !

  • Blanc Houzz Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Twitter blanc

ZOOPOLE développement

Rue Jean Rostand

22440 PLOUFRAGAN

www.zoopole.com

contact@zoopole.asso.fr