Retour d'expérience clients : Certipaq réactivité créativité et lien pour faire face à la distance.



Le 16 mars, comme toutes les entreprises françaises, Certipaq et Certipaq Bio doivent en urgence confiner leurs équipes. Auditeurs, certificateurs, contrôleurs : plus questions de se rendre dans les exploitations agricoles. Pour les fonctions supports : idem. Travail à la maison en mode confiné. Comment la direction a-t-elle géré cette période tant en interne que dans la relation client. Questions à Loik Gallois, Directeur Général de Certipaq et Certipaq bio.



ZOOPOLE développement : Monsieur Gallois comment avez-vous abordé cette période de confinement ?


Loik Gallois : Dès les annonces, nous avons mobilisé toute la cellule de crise et réfléchi ensemble à quoi faire, comment le faire et nous nous sommes répartis les responsabilités. Nous avons expliqué à nos équipes nos décisions et fait face à l’urgence comme beaucoup d’entreprises. Cependant, dans notre cas l’INAO, notre autorité de tutelle, nous a interdit tout contrôle temporairement. Nous avons dû prendre la difficile décision de mettre 50 % de nos équipes en chômage partiel.


Zd : Vous parlez de décision difficile ?

LG : Oui, car nos collaborateurs sont extrêmement engagés et motivés. Les mettre en chômage partiel c’est leur enlever le sens de leur travail. Ils n’avaient plus le droit de répondre à leurs clients alors que c’est, pour beaucoup, leur ADN ! Mais je dois les remercier et les féliciter car chaque service s’est organisé et a réfléchi à la meilleure manière de mettre en place des roulements pour assurer quand même la plus grande part du travail.



Zd : Comment avez-vous géré les relations avec vos clients ?

LG : C’était un point clé ! En effet, nos clients attendent les audits et les contrôles. Sur la recommandation d’Olivier Doussot et Muriel Jouas, nos consultants, nous avons publié des communiqués récurrents à destination de nos clients pour les tenir informés de la situation, des restrictions réglementaires et de nos engagements.



Zd : Et en interne ?

LG : Oh, Astrid mon assistante a proposé que nous établissions une connexion « non pro » avec tous les collaborateurs. Elle s’est chargé d’éditer un journal interne résolument non professionnel mais qui mettait en scène tous nos collaborateurs : leurs tutaux, leurs occupations, leurs recettes de cuisine confinée, leurs traits d’humour. Nous avons ainsi édité 4 numéros… Elle récupérait les articles et se chargeait de les mettre en page. C’est un grand succès… d’ailleurs la question va se poser de ce que nous allons en faire… après !!!



Zd : Quelles sont les difficultés rencontrées pendant cette période ?

LG : La perte de sens pour nos équipes. L’envie de retourner travailler partagée avec le stress de ce virus présent, désormais.


Zd : Quelles sont les points forts de votre mobilisation dans cette période ?

LG : Je dirai réactivité, mobilisation collective et nous avons apprécié de travailler avec Olivier et Muriel, qui dès le dimanche nous ont adressé un sms en nous indiquant qu’ils étaient à nos côté gracieusement dans cette phase d’urgence. C’était un soulagement de les savoir à nos côtés. Nous nous connaissons bien maintenant et cette présence était importante pour nous. Par ailleurs, nous avions organisé il y a deux ans notre cellule de crise, et nous pouvons dire que nous étions prêts à travailler en mode dégradé… sans savoir que nous aurions à le faire aussi vite et avec autant d’intensité. Si vous me le permettez, je suis très fier des personnes qui constituent cette cellule de crise, et de toutes mes équipes Certipaq et Certipaq Bio.


ZD : Quelle sera votre première action au moment de retrouver vos équipes ?

LG : Ce ne serait pas tant une action qu’une attitude : être foncièrement optimiste.

Je leur demanderai de chercher par tous les moyens à tirer profit de ce que nous venons de vivre. En quoi cette pandémie et ce confinement peuvent être source d’amélioration de nos comportements, de nos attentes, de notre vie en général tant professionnelle que personnelle.



Certipaq est le l’Organisme Certificateur Associatif spécialisé dans le contrôle des signes officiels.

Outil de certification mis en place par les professionnels (ODG, producteurs, fabricants, transformateurs, etc…), il est chargé d’assurer le contrôle et la certification des exploitations agricoles, entreprises artisanales ou industrielles engagées dans les démarches qualité collectives ou individuelles.


Muriel JOUAS et Olivier DOUSSOT interviennent comme formateurs au sein du pôle Formation-ISPAIA de ZOOPOLE développement.

Une question ? Vous ne trouvez pas la réponse ?

Contactez-nous !

  • Blanc Houzz Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Twitter blanc

ZOOPOLE développement

Rue Jean Rostand

22440 PLOUFRAGAN

www.zoopole.com

contact@zoopole.asso.fr